L’appareil génital masculin

La première cellule humaine s’appelle « œuf ».

Elle résulte de la fusion de deux cellules sexuelles appelées gamètes : un gamète mâle ou spermatozoïde, venu du père et un gamète femelle, ou ovule venu de la mère. L’œuf humain, dépourvu de réserves, effectue son développement dans l’organisme maternel qui assure sa subsistance pendant la grossesse, puis après la naissance par l’allaitement.

Le passage de l’état d’enfant à celui d’adulte se caractérise par une série de transformations d’ordre physique, psychologique et affectif.

Physiquement, la puberté correspond à la maturation des organes génitaux (caractères sexuels primaires) et l’apparition de particularités spécifiques (caractères sexuels secondaires) résultant de l’activité des hormones. Ces transformations mettent plusieurs années à s’accomplir. L’âge du début des modifications morphologiques et la vitesse de passage d’un stade de développement au suivant varient beaucoup d’un enfant à l’autre. Cependant, une fois initiés, ces changements pubertaires se réalisent selon une séquence chronologique bien établie.

L’étude de l’appareil génital masculin comporte donc celle des organes formateurs de spermatozoïdes et des voies qu’ils suivent.

appareil genital masculin

Retour Sommaire

1 – Anatomie

L’appareil génital masculin comprend :

  • les testicules : glandes qui élaborent les gamètes
  • l’épididyme, les canaux et l’urètre : voies qui conduisent les spermatozoïdes vers l’extérieur
  • les vésicules séminales : qui servent de réservoir.
Retour Sommaire

Les testicules

Les testicules sont situés à l’extérieur de la cavité abdominale. Cette situation extra-abdominale leur permet de rester à une température légèrement inférieure à celle du corps, condition indispensable à la formation de spermatozoïdes viables.

Les testicules sont les glandes génitales mâles, produisant les spermatozoïdes. Ces glandes, de forme ovale, au nombre de deux, mesurent environ 3.8 cm de longueur et 2,5 cm de diamètre. Les testicules exercent une double fonction, exocrine (formation des spermatozoïdes) et endocrine (sécrétion des hormones mâles par les cellules de Leydig, situées entre les tubes séminifères). Les testicules sont renfermés dans une double poche extérieure, appelée scrotum (bourses). Le scrotum est la poche cutanée protectrice qui contient les testicules. Il est situé dans l’aine, à l’extérieur de la cavité abdominale. Après la puberté, le scrotum et la peau autour de celui-ci se couvrent peu à peu de poils. Ces poils pubiens persistent pendant toute la vie adulte.

Retour Sommaire

L’épididyme

L’épididyme est un petit organe allongé, situé sur le bord postéro-supérieur du testicule. Il est constitué par le canal épididymaire pelotonné sur lui-même dont la fonction est le stockage des spermatozoïdes, en provenance du testicule, et se prolonge par le canal déférent.

Retour Sommaire

Le canal déférent

Le canal déférent est le prolongement étroit du canal de l’épididyme qui sert à conduire les spermatozoïdes de l’épididyme jusqu’aux vésicules séminales (dans la cavité abdominale) où ils sont stockés et dilués dans le liquide séminal.

C’est juste au-dessus de la prostate que se rejoignent les canaux déférents et les vésicules séminales. En fusionnant, ils forment un canal qui débouche au niveau de l’urètre prostatique.

Retour Sommaire

L’urètre

L’urètre part des vésicules séminales, traverse les corps caverneux du pénis et s’ouvre par le méat (orifice) urétral à l’extrémité du gland. Le gland est l’extrémité renflée de la verge. Le gland est recouvert d’un repli cutané lâche appelé prépuce que l’on excise souvent chez les nouveau-nés pour des raisons sanitaires ou religieuses. L’ablation du prépuce est connue sous le nom de circoncision.

L’urètre correspond aussi au canal de sortie de la vessie par lequel est excrétée l’urine de l’organisme lors des mictions. L’urètre assure donc une double fonction, urinaire et génitale.

Retour Sommaire

La prostate

La prostate est composée de muscles lisses et de tissu glandulaire. Elle entoure la partie initiale de l’urètre, juste au-dessous de la vessie. D’un diamètre d’environ 38 millimètres, la prostate sécrète un liquide clair qui dilue encore les spermatozoïdes.

Retour Sommaire

2 - Fonctions

Cet appareil a deux principales fonctions :  

  • Fonction exocrine : fabrication des spermatozoïdes et du liquide spermatique. Elle débute à la puberté et dure 74 jours chez l’homme, elle correspond à la fabrication continue de spermatozoïdes sous le contrôle de la testostérone et de la FSH.
    La spermatogenèse est la différentiation cellulaire de spermatogonies en spermatozoïdes.
  • Fonction endocrine : fabrication des hormones androgènes : la testostérone.

structure testicule

Retour Sommaire

3 - Structure des testicules

Il y a 300 à 500 lobules dans un testicule. Les lobules sont séparés les uns des autres par des cloisons de même structure que l’enveloppe qui les entoure : l’albuginée. Dans chaque lobe se trouvent deux à trois canaux ou tubes séminifères qui sont constitués par :

  • Des cellules germinales qui aboutiront à la formation des spermatozoïdes par méiose.
  • Des cellules de Sertoli qui produisent des substances nécessaires à la spermatogenèse.
  • Des cellules de Leydig possèdent la fonction endocrinienne sous l’influence de l’axe hypothalamo-hypophysaire (fabrication de la testostérone qui est aussi indispensable à la spermatogenèse).
Retour Sommaire

4 - Configuration du spermatozoïde

La cellule a une tête allongée où se trouve le noyau. Cette tête contient toute l’information génétique portée par l’A.D.N. Elle est coiffée d’une capsule (l’acrosome) qui possède un capital enzymatique intervenant dans la rencontre avec l’ovule.

Le corps qui contient des mitochondries. L’extrémité est constituée d’un flagelle qui est fait de substances contractiles qui leurs permet de se déplacer.

spermatozoide

Retour Sommaire

5 - La fonction endocrine du testicule

schema regulation hormonale

  • Le testicule sécrète la principale hormone mâle : la testostérone. Le développement et le fonctionnement du testicule sont sous le contrôle de l’hormone hypophysaire, elle même contrôlée par l’hormone hypothalamique. Les hormones hypophysaires sont appelées gonadostimulines et on distingue F.S.H. et L.H. l’hormone hypothalamique c’est la L.H.R.H. -* La F.S.H. stimule la croissance des tubes séminifères et la spermatogenèse par l’intermédiaire des cellules de Sertoli.
  • La L.H. stimule la sécrétion de la testostérone en agissant directement sur les cellules de Leydig.
  • Les hormones hypophysaires et hypothalamiques se maintiennent à un taux constant. Pour cela il existe un rétro contrôle exercé sur ces hormones. Le rétro contrôle est réalisé de deux façons :
    • Lorsque le taux de testostérone sanguin parvient à un seuil suffisant, la testostérone exerce un effet inhibiteur sur la synthèse des hormones hypophysaires (L.H.).
    • Le testicule sécrète une deuxième hormone spécifique au rétro contrôle de la F.S.H., c’est l’inhibine qui est sécrétée par les cellules de Sertoli et qui inhibe de façon sélective la sécrétion de F.S.H. sans attendre la sécrétion de L.H.
Retour Sommaire

Les actions de la testostérone.

  • Actions sur la spermatogenèse : Elle la facilite. Un déficit important en testostérone conduit à la stérilité.
  • Actions sur le développement des organes génitaux masculins.
  • Actions sur les caractères sexuels secondaires masculins.
  • Développement du système pileux.
  • Développement de la masse musculaire et osseuse.
  • Répartition du tissu graisseux.
  • Augmentation du timbre de la voix grâce au développement du larynx.

 

Retour Sommaire