Différents pour nous enrichir

Hommes et femmes, nous sommes différents.
Nos différences peuvent nous enrichir — ou nous opposer.

info document -  voir en grand cette image

En tant qu’homme et femme, nous partageons la même dignité, les mêmes capacités intellectuelles, affectives, spirituelles.

Mais nous sommes sexués de la tête aux pieds.

Le mot sexualité vient du latin secare, qui signifie séparer, différencier. Nos différences sont inscrites dans notre biologie et nos hormones (chez l’homme : testostérone majoritaire / chez la femme : oestrogènes et progestérone). Elles sont aussi psychiques et relationnelles. Certaines théories (idéologies) veulent gommer ces différences (gender). Mais les faits sont têtus, et les différences homme – femme persistent, et se conjuguent avec le respect et l’égalité des droits.
(Cf. par exemple le best-seller de John Gray, Les hommes viennent de Mars. Les femmes viennent de Vénus.)

Ces différences nous enrichissent quand elles sont connues et partagées. Mais hélas, elles peuvent nous opposer dans le cas contraire.
On reproche au sexe opposé ses travers, et on cherche à le dominer. D’où tant de malentendus et de conflits.

Pour nous comprendre et nous aimer, nous devons connaître nos différences et nous adapter dans le respect mutuel.

Retour Sommaire

Quelles différences entre féminin et masculin ?

Attention, on ne fait pas des maths ici, on parle de statistiques (et pas de stéreotypes), de lignes générales.
Pour cela, on compare des choses comparables, comme par exemple le plus fort des garçons par rapport à la plus forte des filles : on trouvera bien des filles plus fortes que des garçons, mais … le plus fort des garçons sera toujours plus fort que la plus forte des filles !

Ces grandes lignes valent la peine d’être connues, cela évite bien des incompréhensions.
(cf les 5 dimensions de la personne)

info document -  voir en grand cette image

Retour Sommaire

Physiquement

Les différences entre le corps d’un garçon et celui d’une fille se voient assez facilement après la puberté (avant, beaucoup moins). Car alors, la sécrétion des hormones va générer, en plus des gamètes sexuelles, des différences visibles au niveau de la carrure (épaules), du bassin, de la poitrine, des poils, de la voix etc…

En plus de tout cela, il y a aussi des différences plus intérieures :

  • L’hormone masculine, la testostérone, qui donne la force physique, l’énergie, est produite de façon continue jour après jour. Mais son taux est variable dans la journée, ce qui explique que, adolescent, tu ressens en toi une énorme énergie que tu veux dépenser, mais parfois aussi des gros moments de « mollesse »..!
  • Les filles, elles, passent dans leur cycle d’une période sous l’action des oestrogènes à une action sous l’action de la progestérone. Ces 2 hormones influencent beaucoup leur psychisme, avec beaucoup d’énergie, d’enthousiasme sous estrogènes, et davantage d’intériorité et de sensibilité sous progestérone. Ce qui explique, pour toi adolescente ou femme, des variations de caractère parfois pénibles…(mais magnifiques et pleines de promesses aussi) !
Retour Sommaire

Émotionnellement

Nous réagissons tous par nos sens, ce sont eux qui nous apportent nos émotions.
On n’est pas responsable des émotions que l’on a, elles ne sont ni bonnes ni mauvaises en elles-mêmes : elles nous arrivent par quelque chose d’extérieur à nous et nous font « ressentir »… ouf, sinon on serait des bûches. Mais si on doit apprendre à « accueillir » ses émotions (et celles des autres), on doit agir aussi sur « ce qu’on en fait », on est responsable de ses actes.

On constate que la femme est très sensible à ce qu’elle entend : les grands séducteurs le savent : pour séduire une fille, la faire rire ou lui dire des choses gentilles, c’est une bonne introduction !
L’homme, lui, est très sensible à ce qu’il voit : d’où l’importance des tenues des filles, qui peuvent être prises - à tort la plupart du temps - pour des incitations.

Retour Sommaire

Plan relationnel

Pour toucher du doigt nos complémentarités sur le plan relationnel, il suffit d’imaginer un coup de téléphone, un samedi matin par exemple, entre 2 filles ou entre 2 garçons. Il y a plusieurs différences évidentes dans leurs conversations.. même si celle qui saute le plus aux yeux, c’est la durée !

Pour simplifier, on constate que les filles veulent surtout « être » ensemble (partager leurs émotions), alors que les garçons voudront plus « faire » une activité ensemble (un bon foot par exemple).
Ces 2 verbes (ÊTRE et FAIRE) sont indispensables à notre langue, il n’y en a pas un qui est « mieux » que l’autre !

Retour Sommaire

Approche intellectuelle

Notre approche intellectuelle des choses est aussi différente, tous les professeurs pourront en témoigner. Une classe de garçons au collège, ce n’est pas pareil qu’une classe de filles ! et qu’une classe mixte !

Mais gare à la tentation de chercher le plus intelligent des deux. Il n’y a aucune différence entre les facultés intellectuelles, les capacités d’apprentissage des filles et des garçons. C’est dans le domaine de la « motivation » que nous sommes différents, c’est notre « comportement intellectuel » qui diffère (cf le livre du Dr Leonard Sax « Pourquoi les garçons perdent pied et les filles se mettent en danger » aux éditions Lattès).

Retour Sommaire

Plan des valeurs

Sur le plan des valeurs, du sens des choses et de la vie, on pourrait partir dans des grands débats philosophiques sur la vocation de la féminité et la masculinité, sur leur apport différent au monde et à l’humanité en général..

Prenons plutôt un trait d’humour (qui n’est pas que de l’humour) : l’un des deux dira « pourquoi ? », là ou l’autre l’autre dira « pour quoi ? » ..!

Retour Sommaire

En forme de conclusion

Égalité ne veut pas dire uniformité. Nos différences sont un appel à nous enrichir réciproquement dans l’amour et la reconnaissance. C’est beau..mais difficile à vivre parfois. On n’est pas au monde des bisounours !

Alors, pour qu’un couple fonctionne et puisse durer, il va falloir que, en plus de l’émotion où on se trouve « tout pareil » , il y ait aussi la conscience des différences de chacun. Le couple durera si elles sont vécues comme une complémentarité, car PERSONNE N’EST PARFAIT. Jamais.

Retour Sommaire